Christian CANDELIER

Voir les oeuvres Site internet Le contacter

Christian Candelier a commencé en 2001, en parallèle d\'une activité professionnelle, à pratiquer  le nu figuratif en sculpture.
 Son désir de création artistique, sans doute longtemps enfoui, s’est révélé lors d’une rencontre avec une sculpteur,  au cours d\'une des expositions vers lesquelles ses élans impulsifs le poussent irrésistiblement.  Année après année avec des cours pris avec plusieurs sculpteurs la passion s\'est installée avec l\'émergence de son expression artistique dans le travail de la terre et des patines,
 Rodin, Camille Claudel, Matisse, Degas ainsi que la danse et le théâtre avec leurs expressions éphémères des émotions profondes sont ses sources d\'inspiration pour les délicatesses du corps féminin et la puissance des corps masculins que sa sculpture permet de figer dans des images arrêtées à l’abri des outrages du temps.
 Christian Candelier a réalisé une  1ère exposition personnelle en juin 2010 à la galerie 97 à Viroflay et a participé à plusieurs expositions en novembre et décembre 2010:  2ème salon des amateurs d’art de Chaville à l’Atrium, 145ème salon de la Société Versaillaise des Artistes d’Ile de France au Carré à la Farine à Versailles,  1er Salon des Créateurs Manuels à Viroflay, 33ème salon des Amis des Arts de  Chaville « Josette Bossez » à l’Atrium de Chaville,
 Christian Candelier livre avec ses sculptures en terre cuite patinée ou en bronze des œuvres pleines de sensualité, en recherche d\'expressions donnant du sens aux élans du mouvement et aux situations émotionnelles. 
                                                    *        *        *        *       
Tout en fréquentant plusieurs ateliers de cours collectifs , j’ai pu installer un espace  à mon domicile où je crée et termine les sculptures démarrées pendant ces cours en m\'arrêtant le temps nécessaire pour apporter la finition qui me convient. Cela me permet autant que je le souhaite, chaque fois que je débarrasse une sculpture en terre encore en cours, de ses emballages humidifiées, de prendre du recul et d\'avoir un nouveau regard sur le travail effectué.
 J\'ai  eu aussi l\'envie d’associer des sculptures avec des matériaux naturels: c’est ainsi que plusieurs sculptures ont été réalisées avec des ceps de vigne sur le thème des  «Femmes dans la vigne». Cette idée m’est venue en cheminant dans des vignes abandonnées près du havre familial en Provence. L\'observation de ces troncs noueux formatés par cette nature nourricière qui sait tant produire de fabuleuses émotions œnologiques m\'a conduit à l\'évocation de formes humaines cambrées, noueuses, parfois torturées. L\'idée m\'est venue d’y associer, en harmonie, des corps de femme dans un ensemble pouvant traduire la transe, la fusion avec la nature, le repos, la paix, l’animalité, ou le fantasme.